Qu’est ce qu’un réseau à « points-noeuds » ?

Il s’agit d’un maillage composé de segments de 3 à 8 km en moyenne, que l’on peut aussi imaginer comme une juxtaposition de boucles de 10 à 25 km de longueur. Sur le terrain, chaque intersection est numérotée et représentée par un panneau directionnel « point-nœud ». Celui-ci comporte le numéro de l’intersection et les directions possibles vers les numéros suivants.

Exemple : je suis au carrefour n° x et je peux prendre la direction y ou z
Entre deux « points-nœuds », des balises rappellent régulièrement la direction choisie.
Si je continue tout droit, je me dirige bien vers le PN y.

Les voiries privilégiées sont les voies lentes et sécurisées (RAVeL), les chemins de campagnes paisibles et les voies réservées aux usagers doux.

Les avantages d’un réseau à « points-nœuds »

L’usager définit lui-même son parcours en fonction de la longueur souhaitée, en boucle ou en ligne, en notant la succession de numéros qu’il doit suivre. A consommer « à la carte », un tel réseau est aussi déclinable à l’infini, flexible, contrairement à des itinéraires cyclables prédéfinis (itinéraires longue distance ou boucles à thèmes). Il est aussi praticable dans les deux sens.
Pas besoin de carte, le balisage se suffit à lui-même.